Bienvenue à Kyoto

Confection d'un kimono


J'ai eu la chance de rentrer dans un atelier de confection de kimono et j'ai pu assister à la coloration de la soie par un des derniers artisans spécialisé de Kyoto.



Tout d'abord, j'ai découvert des colorations sur soie qui changent de couleur à la lumière du soleil. Ci-dessous, 2 échantillons prient en photo en intérieur.


Puis les mêmes échantillons à l'extérieur.


L'ombre et la lumière ont donc de l'importance et procurent une toute autre atmosphère au kimono.


Le classeur sur la photo suivante montre les différentes teintes d'un même arbre suivant les saisons. En effet, les pigments servant à la coloration sont tirés d'arbres de la région.


Certaine couleurs proviennent de légumes et même de thés.


Voila un échantillon provenant d'un obi (une ceinture) d'un moine qui désire renouveler son uniforme. Monsieur Fukuda, l'artisan coloriste, doit obtenir cette couleur à l'identique.


La soie placée sur des manches est baignée dans une cuve d'eau avant de rajouter le colorant.




Ici les différents pigments servant à la coloration.


Le dosage est extrêmement subtil.



Un premier test pour voir les tons.

Une fois que la teinte est satisfaisante, le travail de trempage commence et la femme de monsieur Fukuda vient donner un coup de main.



Avec un œil d'expert, l'artisan perçoit des différences de couleurs, aussi infimes soient-elles. Moi, personnellement, j'ai vu les mêmes couleurs...



Après de nouveaux dosages, la couleur exacte de l'échantillon est obtenue.



Une fois le travail du maître coloriste terminé, la soie est séchée et envoyée dans les ateliers de confection.



C'est ici qu'avec une infinie patience, sous le bruit des claquements de bois des machines, des mains expertes travaillent avec passion pour confectionner des kimonos.


7 commentaires:

Enregistrer un commentaire

© 2013. All Rights Reserved.