Bienvenue à Kyoto

La femme des sables

Voici une des œuvres maitresses de la nouvelle vague japonaise. Tiré du roman de Kobo Abe (ami et scénariste du film, d'où un respect total de l'histoire originale) et réalisé par Hiroshi Teshigahara. Le film nous plonge dans un univers réaliste et à la fois fantastique.

"Parti une journée ramasser des insectes au bord de la cote, l'instituteur Junpei Niki manque le dernier bus pour rentrer chez lui. Un villageois l'invite alors a passer la nuit dans la hutte délabrée d'une jeune veuve. Mais il ignore que la maison de celle-ci se trouve au fond d'une fosse dans la dune et n'est accessible que par une corde. Il accepte son hospitalité sans se rendre compte qu'il est victime d'un piège."

A partir d'un postulat singulier et étrange, Hiroshi Teshihagara construit une exploration de la condition humaine. Quête de l'homme et de son destin immuable. Le rapport de l’homme à la nature. L’écrivain définit la lutte que mène l’homme contre l’altérité du monde dans lequel il vit comme la source des maux de l’humanité. Une réflexion sur l'homme et sa place dans l'univers.
Un film très riche, aux multiples lectures. La photographie (cadre, composition, lumière) est tout simplement sublime. Comme tout grand film, à voir dans de bonnes conditions !
Passionnant !

Le livre est disponible à la médiathèque de l'Institut Franco-Japonais du Kansai.

Le lien du film sur DVDClassik.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

© 2013. All Rights Reserved.